Une gĂ©omĂ©trie/temporalitĂ© peut parfois ĂŞtre dĂ©rivĂ©e, i.e. obtenue Ă  partir d’une gĂ©omĂ©trie/temporalitĂ© existante. Les pictogrammes sont alors Ă©crits en italique pour rappeler visuellement la barre << / >> de UML. Par exemple, la gĂ©omĂ©trie d’un pays peut ĂŞtre obtenue par l’agrĂ©gation des limites des provinces. Le pays sera donc associĂ© Ă  un pictogramme de gĂ©omĂ©trie polygonale en italique.

Dans le cas des bases de données multi-échelles, il est fréquent qu’une des géométries d’un concept soit dérivée d’une autre. Par exemple, le centroïde d’une ville (géométrie ponctuelle) peut être obtenu par traitements à partir du polygone représentant les limites de la ville, tel qu’illustré à l’exemple ci-contre.

Le mĂŞme principe s’applique aux temporalitĂ©s. Ainsi, un Ă©vĂ©nement peut ĂŞtre associĂ© Ă  deux temporalitĂ©s, l’une Ă©tant dĂ©rivĂ©e de l’autre. Par exemple, un festival peut ĂŞtre un Ă©vĂ©nement ponctuel si on se rĂ©fère Ă  l’annĂ©e (Festival d’Ă©tĂ© de QuĂ©bec 2010) ou durable si on se rĂ©fère aux jours de festivitĂ©s (Festival d’Ă©tĂ© de QuĂ©bec, du 8 au 18 juillet 2010). La temporalitĂ© ponctuelle Ă©tant dĂ©rivĂ©e de la temporalitĂ© durable.

top