La notion de dimensions

Dimensions de l’objet

On entend par « objet », un Ă©lĂ©ment de la rĂ©alitĂ© qui est cartographiĂ© et par le « nombre de dimensions » de cet objet, le nombre d’axes (ou de coordonnĂ©es) nĂ©cessaires pour localiser des points les uns par rapport aux autres Ă  l’intĂ©rieur de cet objet (cet objet Ă©tant alors considĂ©rĂ© comme un univers spĂ©cifique). Il s’agit de l’espace occupĂ© par l’objet lui-mĂŞme (ex. largeur, longueur, Ă©paisseur) et non l’espace occupĂ© par son rectangle englobant 2D ou 3D. Ainsi, indĂ©pendamment des axes de l’univers du système, un objet ponctuel n’aura aucune dimension (0D), un objet linĂ©aire aura une seule dimension soit sa longueur (1D), un objet surfacique aura deux dimensions telles une largeur et une longueur et consĂ©quemment une surface calculable (2D) et un objet volumĂ©trique aura trois dimensions occupant un espace ayant des valeurs de longueur, largeur et hauteur (3D) et consĂ©quemment un volume calculable.

Dimensions de l’univers

On entend par nombre de dimensions de l’univers, le nombre d’axes (ou de coordonnĂ©es) spatiaux nĂ©cessaires pour positionner les objets de la rĂ©alitĂ© les uns par rapport aux autres. On parlera par exemple, d’un univers 2D si le système est composĂ© des axes X, Y et d’un univers 3D si les axes sont X, Y et Z. De mĂŞme, nous parlerons d’un univers 1D lorsqu’un seul axe droit ou curviligne est utilisĂ©, comme cela se rencontre frĂ©quemment pour les rĂ©seaux routiers (cf. systèmes de rĂ©fĂ©rence linĂ©aire utilisĂ©s par les SIG pour la segmentation dynamique).


Lectures complémentaires

Larrivée, S., Y. Bédard & J. Pouliot, 2006, Fondement de la modélisation conceptuelle des bases de données géospatiales 3D, Revue internationale de géomatique, Vol. 16, No. 1, pp. 9-28.

top